fbpx

Trois infirmières perdent leur emploi suite à une vidéo virale qui les montre en train de maltraiter un bébé

par TopSante 9 183 views0

Cet article vous a plu ? Faites-le savoir en le partageant:

Les infirmières, en général, sont des personnes très serviables, aimables et très attachés à leurs patients pour assurer leurs bien-être. Par contre, quelques exceptions peuvent survenir parfois, une minorité de ces êtres remplie de haine dont les comportements sont inacceptables.

Une vidéo virale de trois infirmières entrain de maltraité un nourrissant et lui déformé le visage à fait le tour des réseaux sociaux. Cette vidéo publié par ces trois infirmières saoudiennes a suscité une indignation générale et les personnes accusés ont perdu leur travail.

La vidéo de maltraitance devenue virale:

Le nouveau né souffrant d’une infection à été hospitalisé dans un hôpital en Arabie Saoudite. Les infirmières qui s’occupaient normalement de lui se filmaient entrain de malmener sont petit visage avec leurs main, et s’éclataient de rire devant ces petites grimaces.

La direction de l’hôpital a vite licencier ses infirmières, et le ministère les a vite identifié et a sortie un ordre d’interdiction d’exercice dans d’autres établissements de santé.

Le grand public qui avait suivi cette affaire de prêt était choqué et trouve que la sanction était insuffisante, et que les infirmières méritent un emprisonnement pour châtiments corporels sur mineurs.

Heureusement ce genre de comportement ne représente qu’une exception, et que cette profession noble qui veille sur le bien-être des patients est toujours respectée.

Après cet événement, tout le monde commencent à parler de la nécessité de placer des caméras de surveillance dans les hôpitaux.

Maltraitances hospitalières : les Ehpad sur la sellette

En France, les maltraitances en milieu hospitalier concernent surtout les personnes âgées et dépendantes. Dans le département du Val-de-Marne,  un aide-soignant a été pris en flagrant délit de maltraitances sur une nonagénaire résidente à l’Etablissement hospitalier pour les personnes âgées et dépendantes (Ehpad). Sa famille était déjà soupçonneuse de mauvais traitements à son égard. A l’aide de la caméra de vidéosurveillance, ils ont pu prouver que ce membre du personnel médical a traîné la nonagénaire par les jambes avant de la jeter sur son lit. On impute souvent ces maltraitances aux conditions de plus en plus difficiles et au manque d’effectif hospitalier.




Commentaires

commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>