fbpx

Pourquoi les grands-mères maternelles sont si importantes pour les enfants ?

par TopSante 51 501 views0

Cet article vous a plu ? Faites-le savoir en le partageant:
  • 23.6K
    Partages

Il existe un lien particulier entre les grand-mères maternelles et leurs petits-enfants, ce qui n’est pas surprenant. Ce sont des personnages très importants dans la vie des enfants pour plusieurs raisons, pas seulement du point de vue émotionnel.

Beaucoup de gens ne passent pas beaucoup de temps avec leurs grands-parents. Ils ne vivent pas avec eux et peuvent à peine les connaître. Malgré cela, le lien avec les grands-parents est pour la vie.

Les grand-mères maternelles ont un rôle unique dans la famille; On pense souvent qu’ils ont davantage de responsabilités directes envers leurs petits-enfants que leurs autres grands-mères.

Leur influence est très importante à travers les générations avec les valeurs et les leçons qu’ils transmettent.

Une grand-mère maternelle est également très importante d’un point de vue génétique.

La science pourrait-elle expliquer le lien que nous avons avec nos grand-mères maternelles? Ou est-ce juste une affaire émotionnelle et morale?

Comment la science explique-t-elle l’importance des grands-mères maternelles?

Selon la théorie de Alejandro Jodorowsky, un essayiste chilien; peu importe votre affinité pour votre grand-mère maternelle ou vos souvenirs d’enfance, vous êtes attaché à elle par vos gènes.

Selon cette approche, nous devrions examiner de près comment un enfant a été influencé par sa grand mère.
Apparemment, la charge génétique transmise par la mère de l’enfant vient directement de sa grand-mère. De tous les grands-parents, c’est elle qui participe le plus à cet héritage.

En ce qui concerne les gènes, ils ne sont pas toujours transmis aux générations suivantes. certains sautent une génération. Pour cette raison, il est possible que certains enfants aient tendance à ressembler davantage à une grande-tante ou à un oncle ou à leur arrière-grand-parent qu’à leurs propres parents.

Peut-être n’y a-t-il pas de ressemblance physique, mais il y a des traces au niveau génétique. Parfois, cette empreinte génétique est facilement visible, comme avec les yeux ou la façon de marcher.

Il existe également des marques internes, par exemple dans les structures osseuses, les muscles ou peut-être certaines maladies génétiques.

Bien sûr, certains aspects n’ont rien à voir avec l’enfance. Ce n’est pas comme si nos enfants feraient la même chose que ce qu’ils ont appris de leur grand-mère maternelle. C’est certainement quelque chose qu’ils héritent par le sang.

Et oui, la science a une explication. Dans ce cas, les petits-enfants ont déjà été dans le ventre de leur grand-mère.

Lorsqu’un fœtus se forme dans le ventre maternel, il reçoit beaucoup de matériel biologique de la mère. Bien que les deux parents contribuent à 50% du matériel génétique de l’embryon, pour que celui-ci se développe, il doit s’alimenter de la mère.

Ce qui signifie que même lorsque la participation du père est terminée, la mère participe toujours.

Une grand-mère est maternelle, dans tous les sens du terme

Etant donné qu’une grand-mère participe d’une manière ou d’une autre à la formation de ses petits-enfants grâce à l’ADN, ses traits peuvent donc leur être transférés.

Néanmoins, A.Jodorowsky nous explique que l’enfant n’hérite pas seulement des traits physiques de sa grand-mère maternelle. Les caractéristiques émotionnelles de celle-ci pourraient également être héritées.

En effet, l’ovocyte à l’origine de votre enfant contient le patrimoine génétique de votre mère. Tous vos enfants auront par conséquent le même matériel génétique, c’est pourquoi il existe des liens pouvant transcender des générations.

Selon l’essayiste, les émotions ressenties par la grand-mère lorsqu’elle était enceinte seraient transmises à sa fille qui, à son tour, les transmet à ses enfants. L’influence émotionnelle demeure donc active dans l’ADN, même après plusieurs générations. En outre, l’information de l’ADN mitochondrial (celui qui provient de la mère) est plus importante au moment de la formation de l’embryon. Le sperme du père ne contenant pas ce type d’informations, les grands-parents paternels ne peuvent pas jouer un rôle aussi déterminant. Malgré cela, certaines études génétiques considèrent que l’ADN du père est beaucoup plus dominant quant aux traits hérités.

De même, les grands-mères maternelles sont beaucoup plus impliquées dans la grossesse, l’accouchement et la parentalité de leurs petits-enfants. Pour la plupart des gens, ce lien émotionnel vaut incontestablement toutes les études scientifiques.

Alors, nous ne savons peut-être pas exactement ce que nous avons hérité de nos grands-mères, mais leur présence dans notre vie est indéniablement précieuse, et nous espérons en profiter le plus longtemps possible.




Commentaires

commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>