fbpx

[Les troubles bipolaires] comment les détecter ?

par Top-Sante 2 604 views0

trouble bipolaire
Cet article vous a plu ? Faites-le savoir en le partageant:

Encore appelés troubles maniaco-dépressifs, les troubles bipolaires sont classés en 6e position parmi les maladies les plus graves selon l’OMS. Souvent confondus à leur stade primaire avec la dépression passagère, les troubles bipolaires sont bel et bien une maladie à prendre au sérieux et à détecter au plus tôt pour éviter les situations désastreuses comme le suicide. Alors, comment détecter les troubles bipolaires chez un patient ?

Les types de troubles bipolaires

Les psychiatres dénoncent 5 types de troubles bipolaires :

  • Les troubles bipolaires de type 1 : ce sont les plus courants et les plus faciles à détecter chez les personnes qui en souffrent. Ici, le patient alterne entre manie et dépression, avec un accent plus prononcé sur la phase dépressive ;
  • Les troubles bipolaires de type 2 quant à elles alternent entre dépression sévère et hypomanie.  Ici l’épisode dépressif est plus fort qu’au stade de la bipolarité de type 1;
  • Les troubles bipolaires de type 3 : ici les sujets oscillent toujours entre exaltation et déprime, mais la cause est très souvent liée à la prise d’antidépresseur ;
  • Les troubles bipolaires de type 5 : ici le patient peut vivre avec sa bipolarité sans qu’on ne s’en rende compte, du moins jusqu’à la survenance d’un évènement traumatique. À ce moment, le patient entre dans une phase dépressive profonde.

Portrait-robot des personnes les plus enclines à souffrir de troubles bipolaires

Même si les causes exactes des troubles bipolaires sont encore inconnues, il est possible avec l’avancée de la science et de la psychiatrie d’en énoncer quelques facteurs favorisant cette maladie :

  • D’un point de vue de la biologie génétique, on a repéré des anomalies au niveau des neurotransmetteurs causant l’augmentation du taux trop élevé de noradrénaline dans le cerveau. Ce qui cause des épisodes de manie. Mais aussi, les troubles bipolaires sont génétiquement transmissibles.
  • D’un point de vue plus socio-environnemental, les troubles bipolaires peuvent résulter d’évènements traumatiques survenus dans l’enfance. Mais également, les événements marquants de la vie mettant à contribution les hormones et les fortes émotions peuvent également conduire à des troubles bipolaires (grossesses, perte d’un être cher, etc.).
  • La consommation des drogues légères et dures (cannabis, marijuana, cocaine), l’alcoolisme, les problèmes au travail peuvent aussi prédisposer des personnes à des troubles bipolaires.

L’étude comportementale d’une personne bipolaire

Certains comportements sont symptomatiques chez les personnes atteintes de troubles bipolaires :

  • Le changement inopiné de personnalité du bipolaire : les personnes souffrant de troubles bipolaires expérimentent des crises de comportement allant d’une extase incontrôlable à un état de dépression tellement profond que certaines peuvent avoir des pensées suicidaires. Ce qu’il faut retenir ici c’est que les circonstances entourant une crise comportementale chez un bipolaire ne sont pas toujours exceptionnelles ou susceptibles d’expliquer l’épisode psychotique en question. Durant cette phase de changement de personnalité, les manies du bipolaire vont d’un extrême à l’autre : somnolence accrue un jour à insomnie tenace l’autre jour. Très souvent durant la phase d’exaltation, des débordements d’énergie peuvent apparaître allant jusqu’à la brutalité verbale ou physique ;
  • La dépression profonde.

Les personnes bipolaires sont très déprimées. Ceci engendre de l’angoisse et de la tristesse, du pessimisme et une forte sensation de frustration sans qu’il ne soit possible d’en discerner la cause exacte. Pendant ces phases dépressives, les personnes souffrant de troubles bipolaires manquent de désir pour tout plaisir ou activités du quotidien, sont très fatiguées et peuvent même éprouver de la culpabilité, se dévaloriser et même penser à se suicider. Et très souvent, elles sont incapables de comprendre la raison de leur manque d’intérêt pour la vie.




Commentaires

commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>