fbpx

Le chocolat noir et le vin rouge pourraient aider à rajeunir les cellules, selon une nouvelle étude

par TopSante 95 699 views0

Cet article vous a plu ? Faites-le savoir en le partageant:
  • 197.7K
    Partages

Un composé dans le chocolat noir et le vin rouge pourrait aider à rajeunir les cellules, selon une étude scientifique.

Des chercheurs des universités d’Exeter et de Brighton ont fait une avancée considérable en matière de vieillissement et ont découvert un moyen de rajeunir les cellules sénescentes inactives.

Ils ont découvert qu’ils pouvaient donner aux cellules un aspect et un comportement semblable à celui des cellules plus jeunes.
Les chercheurs ont appliqué aux cellules en culture des composés appelés analogues de reversatrol, qui sont à base d’une substance naturellement présente dans le vin rouge, le chocolat noir, le raisin rouge et les myrtilles.

Des recherches antérieures menées par l’Université d’Exeter avaient montré qu’une classe de gènes, appelés facteurs d’épissage, était progressivement désactivée à mesure que nous vieillissions.

Mais la nouvelle étude a révélé que l’application des analogues de reversatrol aux cellules provoquait la réactivation des facteurs d’épissage.

Quelques heures après le traitement, les cellules les plus anciennes avaient commencé à se diviser et avaient des télomères plus longs, qui sont des brins sur les chromosomes qui raccourcissent avec l’âge.

Les chercheurs espèrent que cette avancée pourrait déboucher sur des thérapies aidant les gens à mieux vieillir et sans beaucoup de problèmes dégénératifs qu’ils rencontrent en vieillissant.

Une des raisons pour lesquelles nous devenons plus susceptibles de contracter des maladies avec l’âge, c’est que nos tissus accumulent des cellules sénescentes qui sont vivantes mais ne se développent pas et ne fonctionnent pas comme elles le devraient.
Les facteurs d’épissage assurent que les gènes fonctionnent comme ils le devraient, mais à mesure que nous vieillissons, ils commencent à travailler de manière moins efficace ou plus efficace, ce qui limite la capacité des cellules à répondre aux défis de leur environnement.

Les cellules sénescentes, que l’on retrouve dans la plupart des organes des personnes âgées, ont également moins de facteurs d’épissage, expliquent les chercheurs.

La professeure Lorna Harries, professeur de génétique moléculaire à l’Université d’Exeter, a déclaré: «Il s’agit d’une première étape pour offrir aux gens une vie normale, et en bonne santé.
« On suggère que rétablir la classe majeure de gènes qui sont désactivés avec l’âge pourrait fournir un moyen de restaurer la fonction des cellules anciennes. »

Harries a ensuite expliqué que la recherche prouvait que les cellules pouvaient être traitées pour retrouver certaines caractéristiques de la jeunesse.

La Dre Eva Latorre, chercheuse associée à l’Université d’Exeter, qui a mené les expériences, a été surprise par l’ampleur et la rapidité des changements dans les cellules.

«J’ai répété les expériences plusieurs fois et dans chaque cas, les cellules se sont régénérées. Je suis très enthousiasmé par les implications et le potentiel de cette recherche. « 




Commentaires

commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>