fbpx

La fièvre scarlatine revient sur le devant de la scène : comment la détecter ?

par Top-Sante 2 759 views0

Cet article vous a plu ? Faites-le savoir en le partageant:

La scarlatine est bel et bien présente dans les pays d’Europe et d’Asie de l’Est comme le témoigne cette étude publiée dans le journal The Lancet Infectious Diseases. La situation est assez préoccupante comme le signale Theresa Lamagni, auteure de l’étude. La France n’est pas en reste puisque plus de 620 cas ont été recensés en 2016 comme l’a relayé France 3 Normandie. Et ce n’est pas tout, puisque la maladie n’est pas à déclaration obligatoire, on ne peut pas avoir un nombre exact. Mais qu’est-ce que la scarlatine, comment la détecter et comment la vaincre ?

Qu’est-ce que la scarlatine ?

La scarlatine ou fièvre écarlate est une maladie infectieuse due à la bactérie streptococcus pyogenes qui cause une éruption cutanée et buccale le plus souvent associée à une angine et à une forte fièvre. On la retrouve dans la majorité des cas chez les enfants de 5 à 15 ans. Elle peut engendrer de multiples complications si elle n’est pas traitée de façon adéquate et toucher ainsi le cœur, les reins et d’autres parties du corps.

Comment reconnaître la scarlatine ?

Les signes et symptômes de la scarlatine peuvent différer d’un individu à un autre. On distingue ainsi :

  • Une éruption cutanée de couleur rouge qui apparaît sur le visage, le cou, le tronc ou les membres. La peau a tendance à devenir pâle lorsqu’on exerce une pression sur la zone rougie ;
  • Apparition des lignes rouges plus prononcées au niveau des aisselles, des coudes, de l’aine, du cou et des genoux ;
  • Langue de fraise qui met en avant une rougeur et de petites bosses parfois recouverte d’un liquide blanc dès le départ de la maladie ;
  • Forte fièvre accompagnée de frissons ;
  • Angine ;
  • Nausées et vomissements ;
  • Maux de tête.

Comment y remédier ?

Il peut arriver dans des cas bénins que la maladie disparaisse toute seule au bout d’une semaine sans apport d’un quelconque traitement. Cependant, la prise d’un traitement médicamenteux est toujours judicieuse, car il amenuise les risques de complication de la scarlatine et vous permet de récupérer à un laps de temps très réduit.

Les antibiotiques à forte dose de pénicilline sont recommandés en prise orale sous environ 10 jours. Au bout de 4 à 5 jours de traitement, les patients sont la plupart du temps totalement rétablis, tandis que la fièvre disparaît très souvent à moins d’une journée.

Comment la prévenir ?

Comme dans le cas de toutes les autres maladies bactériennes, la première règle d’hygiène à suivre pour éviter la scarlatine est de se laver les mains avec de l’eau propre et du savon. Ensuite, il faudrait éviter de partager ses effets personnels, car la bactérie est facilement véhiculée d’une personne malade à un individu sain. Par ailleurs, faites le nécessaire pour éviter les contacts avec des personnes malades, car la maladie se transmet très rapidement. Et pensez également à renforcer votre système immunitaire en consommant des produits riches en vitamine D, en favorisant les coups de soleil et en privilégiant de bonnes nuits de sommeil.




Commentaires

commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>