La chimiothérapie pourrait causer la propagation du cancer dans l’organisme d’après les chercheurs

par TopSante 44 667 views0

Cet article vous a plu ? Faites-le savoir en le partageant:
  • 13.5K
    Partages

La chimiothérapie est utilisée pour tuer les cellules cancéreuses et empêcher la croissance des tumeurs – mais une nouvelle étude suggère qu’elle pourrait en fait aider à la propagation de la maladie, conduisant à des formes plus agressives du cancer.

Alors que le traitement a été trouvé pour réduire le volume des tumeurs à court terme, les médicaments chimiothérapeutiques augmentent les chances de migration des cellules cancéreuses ailleurs dans le corps et peuvent déclencher un système de «réparation» qui leur permet de repousser plus fort, selon une équipe de chercheurs américaine.

Les scientifiques du Collège Albert Einstein de médecine à New York ont ​​examiné l’impact de la chimiothérapie sur les patients atteints de cancer du sein.
Ils ont constaté que le nombre de vaisseaux sanguins permettant la propagation du cancer dans tout le corps était augmenté chez 20 patients recevant deux médicaments de chimiothérapie courants.

Le stade le plus avancé du cancer du sein, est lorsqu’il se propage à d’autres organes du corps, et est appelé cancer du sein métastatique. Ce stade constitue la forme la plus mortelle de la maladie.
Il y a plus de 55 000 nouveaux diagnostics de cancer du sein chaque année au Royaume-Uni. La plupart sont diagnostiqués à un stade précoce, mais dans 6% à 7%, la découverte se fait après propagation du cancer, selon Cancer Research UK.

Le Dr George Karagiannis, auteur principal de l’étude, a déclaré que les résultats ne signifiaient pas que les patients cancéreux devaient éviter la chimiothérapie, mais qu’ils devaient plutôt être surveillés pour vérifier si la maladie se propageait.

Les médecins pourraient «obtenir une petite quantité de tissu tumoral après quelques doses de chimiothérapie préopératoire» qui seraient analysées pour déceler les signes d’un risque accru de ce phénomène – chez les femmes, il est recommandé d’arrêter le traitement avant la chirurgie.
Mis à part cette conclusion médicale basée sur la preuve ou les faits; ‘ evidence based medicine’, les expériences sur les souris ont conclu à des résultats pareils. Dr Karagiannis et ses collègues ont découvert que le nombre de cellules cancéreuses circulant dans la circulation sanguine augmentait lorsque les souris recevaient une chimiothérapie.

« Dans cette étude, nous avons seulement étudié la dissémination des cellules cancéreuses induite par la chimiothérapie dans le cancer du sein. Nous travaillons actuellement sur d’autres types de cancer pour voir si des effets similaires sont provoqués « , a-t-il déclaré au journal.

Cependant, quelles sont les autres moyens alternatifs pour combattre le cancer?

Retrouvez les sur la page suivante:




Commentaires

commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>