fbpx

Être un beau-père : Les 5 conseils des psychologues pour réussir sa famille recomposée!

par TopSante 535 views0

Cet article vous a plu ? Faites-le savoir en le partageant:

S’unir à une femme divorcée avec des enfants peut être une décision difficile avec toutes les questions légitimes qu’on se pose. Est ce qu’on sera accepté comme nouveau membre dans la famille? Est ce qu’on ne sera pas toujours considérés comme un étranger ? Et puis à quel point on assumera le rôle du beau-père?

L’engagement à une femme en général fait preuve d’un amour sincère et profond. Cette affection lorsqu’elle est porté à une mère de famille est logiquement automatiquement transmise aux petits. Cependant, aimer les enfants d’un autre homme n’est pas aussi facile que ça en a l’air

Catherine Audibert, psychologue et psychanalyste spécialisée dans les relations familiales, indique les 5 étapes pour intégrer une vie de famille harmonieuse avec des enfants qui ne sont pas les nôtres.

1. S’accorder un moment suffisant d’adaptation 

Au début, les enfants peuvent hésiter et montrer de la réserve face au nouveau partenaire de leur mère. Il est donc nécessaire de leurs laisser un peu de temps pour s’adapter et accepter la nouvelle vie. Le temps ainsi que les expériences et la routine de la vie quotidienne peuvent créer une certaine harmonie et alliance facilitant le transfert d’amour et de partage ainsi que l’attachement émotionnel.

2. Le rôle important du soutien de la partenaire 

Il est important de souligner le rôle important de la mère pour créer l’équilibre et faciliter l’intégration du nouveau compagnon dans la famille. Etant le seul lien entre les enfant et leurs beau-père, elle doit essayer d’encourager sont partenaire et lui prodiguer des conseils et astuces facilitant cette démarche. D’autre part, elle ne doit pas oublier ces enfants, en les aidant à accepter le nouveau membre de la famille et en essayant de créer une atmosphère positive facilitant cette période de transition.

3. Trouver sa place exacte au sein de la famille 

Le beau-père ne doit jamais essayer de remplacer le père des enfants, ni être un oncle, ami ou même sauveur. L’intégration au sein de la famille doit se faire en prenant en compte cette idée. L’homme doit savoir définir son degré d’implication dans la vie des enfants, et savoir expliquer cela à sa partenaire. Les enfants doivent aussi comprendre que le rôle de ce nouveau membre de la famille est de contribuer au bonheur de leur mère.

4. Laisser les liens se tisser progressivement

Il ne faut surtout pas essayer de plaire, ou forcer l’amour des enfants ou l’amour envers eux. Il faut se donner du temps, essayer de mieux connaître la nouvelle famille, et établir une relation de confiance. Les sentiments viendront par la suite.

5. Fixer les bases de la cohabitation 

Contrairement à l’amour, le respect doit être imposé. Après le divorce, la famille peut perdre son ordre et sa boussole et les enfants peuvent essayer de se rebeller et d’imposer leurs règles en profitant de la vulnérabilité de leur mère. Cette dernière peut tomber dans un cercle de culpabilité et haine de soi, et peut regretter son divorce ou sa nouvelle relation. Ici vient le rôle du beau père qui doit imposé le respect au sein de la famille dès le début pour assurer une harmonie et faciliter la transition .




Commentaires

commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>