fbpx

Ce qu’il faut savoir quand on pense être le pire ami !

par TopSante 466 views0

Cet article vous a plu ? Faites-le savoir en le partageant:

Plusieurs fois, vous avez douté de votre capacité à être un ami parfait. Et si ce n’était pas vous le problème ?

C’est la faute de la réalité, pas la vôtre.

Vous voulez toujours être la meilleure personne, vous ne cessez jamais de regarder dans le futur pour mieux le tracer et le prédire. Cependant, entre projection et réalité, l’écart est souvent énorme et l’échec des projets ciblés ne suffit pas à vous décourager.

Au contraire, vous êtes prompts à vous tourner vers de nouveaux horizons en nous y mettant à fond. Par exemple, vous imaginez que votre vie sera la même avec l’arrivée d’un bébé et que votre vie quotidienne ne sera pas bousculée ; vous aurez toujours du temps à donner à vos amis sans avoir à choisir entre vos enfants et eux.

Plus de charges signifient moins de temps

Vous n’avez plus 6 ans maintenant ; vous êtes une personne qui s’assume. Vous travaillez à temps plein ; vous devez donner de l’affection à vos enfants, soutenir des œuvres de bienfaisance et l’idée de vous marier vous intéresse de plus en plus. Toutes ces occupations impliquent un coucher tardif et un réveil prématuré. Vous réalisez que vous avez à peine le temps pour vous-même et votre entretien personnel.

La culpabilité vous envahit parce que les autres sont de plus en plus négligés ; et vos charges dévorent le temps sans pouvoir rien n’y faire. Ce sentiment d’impuissance ne vous quitte plus, car les charges sont synonymes de carence de temps.

Être parent est plus compliqué que vous ne l’imaginez

Vous devez jouer au jeu classique des histoires avant le dodo de vos adorables bambins puis faire le tour pour mettre de l’ordre dans leur bazar. Vous finissez si tard, que l’idée de rencontrer un ami ou un être cher devient utopique. Vous préférez un échange virtuel, mais il passe une fois ; mais quand cela devient récurrent, le sentiment de culpabilité refait surface.

Les enfants grandis, le bout du tunnel ?

Dans la maternité, un souhait passe dans votre esprit ; voir vos enfants grandir pour avoir du temps pour vos amis. Mais là encore, vous avez négligé la réalité de la vie. Vos enfants vont grandir certes, mais ils seront toujours ces bébés que vous avez protégés. Ainsi, même si physiquement vos efforts ne seront plus sollicités, la contrepartie se fera sur le plan émotionnel.

Si la situation a changé, vos responsabilités professionnelles et familiales sont toujours importantes. Vos amitiés vous laissent progressivement, car reléguées au second plan par vos priorités. Loin de souhaiter cela, vous le subissez et rappelez-vous que vous n’y êtes pour rien. Tant de fois, vous envierez certains de vos amis plus libres que vous, lorsqu’ils raconteront leurs escapades et tous les moments uniques qui vont avec.

Les vraies amitiés ne s’effondrent pas, elles résistent à la réalité de la vie

« Loin des yeux, près du cœur » cette citation célèbre résume en elle-même qu’il n’est pas nécessaire d’être à proximité d’une personne pour lui montrer son attachement. Malgré vos refus répétés, ils continueront à vous envoyer des invitations s’ils vous aiment vraiment.




Commentaires

commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>