7 choses du quotidien qui peuvent déclencher une rupture d’anévrisme cérébral (AVC)

par TopSante 33 347 views0

Cet article vous a plu ? Faites-le savoir en le partageant:
  • 1.6K
    Partages

La rupture d’anévrisme est un accident dangereux et redouté qui peut être mortel ou laisser de lourdes séquelles. Les victimes peuvent survivre mais avec des paralysies ou des troubles de la mémoire, c’est pourquoi il est essentiel de prévenir l’apparition d’une telle pathologie. Il convient alors de connaître les facteurs déclenchants pour pouvoir les éviter. Par conséquent, voici les 8 choses qui déclenchent une rupture d’anévrisme !

La rupture d’anévrisme fait partie des accidents vasculaires cérébraux (AVC) hémorragiques. Il s’agit d’une dilatation anormale de la paroi d’une artère, entraînant la formation d’une poche de sang. Cette poche peut se rompre avec le temps : c’est la rupture d’anévrisme. Les artères qui représentent ce cas se trouvent au niveau du cerveau ou au niveau de l’aorte abdominale.

En France, selon le Pr. Emmanuel Houdart, chef du service de neuroradiologie à l’hôpital Lariboisière (Paris), on estime que près d’un million de gens sont porteurs d’un anévrisme cérébral et l’ignorent. Le plus souvent la rupture d’anévrisme peut être favorisée par une malformation congénitale ou par certaines maladies comme le diabète, l’hypertension artérielle, le cholestérol ou la syphilis. A cet effet, dans une étude publiée dans la revue de l’American Heart Association (AHA), des scientifiques ont énuméré huit facteurs déclencheurs qui peuvent augmenter le risque de souffrir d’une rupture d’anévrisme cérébral.

Voici les 8 facteurs susceptibles de déclencher une rupture d’anévrisme cérébral :

1-La colère

La colère peut être un facteur déclencheur de la rupture d’anévrisme dans le sens où elle est considérée comme une émotion négative qui multiplie par sept le risque de saignement cérébral. Ainsi, lorsqu’on est en état de colère, la tension artérielle a tendance à augmenter et peut entraîner un anévrisme. En effet, l’hypertension artérielle constitue un risque majeur d’accident cardiovasculaire.

2-La frayeur, l’effet surprise ou état de choc

Le fait d’être surpris ou choqué augmenterait le risque de déclencher une rupture d’anévrisme. De la même manière que la colère augmente la tension artérielle, l’état de choc provoque une augmentation brutale de la tension.




Commentaires

commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>